plumUne aventure de Stéphanie Plum
Janet Evanovich
Pocket

Bon, je ne vais pas faire preuve d’une grande originalité en vous proposant ce premier tome des aventures de Stéphanie Plum, mais piquée au vif par une gentille remarque : "tu n'as pas encore ouvert le Stephanie Plum ? Shame on you!!!"*, je me suis plongée dans le premier tome de cette longue série.
Et bien m’en a pris ! Heureusement que je n’ai pas sous la main le n°2 et le 3 et le 4…
La déferlante "Stéphanie
Plum" a envahi les blogs, je vais donc faire vite pour résumer car a priori, je ne dévoilerai rien de bien croustillant concernant l’intrigue. L’héroïne quant à elle vaut son pesant de croquettes pour hamster !

On fait donc connaissance avec Miss Plum alors qu’elle vient de se faire virer de son job de vendeuse de lingerie froufroutante. Maman a beau la nourrir copieusement, elle doit trouver une autre source de revenu et fissa ! L’essentiel de son électroménager est déjà vendu et il faut payer le loyer, acheter une voiture tout ça, tout ça…  Bref, l’urgence se fait sentir. Le cousin Vinnie et sa petite entreprise de cautionnement pourraient lui être d’un grand secours. C’est ainsi que va débuter sa grande carrière de chasseuse de primes et là pas de doute, ça risque d’être épique !
C’est maintenant que je vous envoie faire un petit tour chez sa fan de la première heure qui a écrit un joli "billet d’amour", j’ai nommé évidemment Fashion !
Pourquoi cela marche tant alors même qu’on est à cent lieues de s’identifier à l’héroïne ? (Si, quand même !) Les premières pages donnent vite le ton et si l’on adhère, c’est dans la poche ! Comment ne pas résister à cette excentrique en short Lycra qui cumule catastrophe sur catastrophe lancée sur les traces de son pire ennemi, the famous Morelli (que je découvre enfin) qui se révèle quand même un peu ange gardien sur les bords, tout comme le ténébreux Ranger (idem). Un trio de choc dont deux sont plutôt comment dire…intéressants…
A cela s’ajoute une galerie de personnages hauts en couleurs avec en tête de peloton la grand-mère !

"Mamie Mazur portait un chemisier imprimé en coton, rose et orange, un kleenex coincé dans sa manche, un short bleu électrique en Lycra, des tennis blanches et des bas roulés juste au-dessus du genou.
–Sympa ton short, lui dis-je. Super couleur.
– Elle est allée à la morgue cette après-midi dans cette tenue, cria mon père de la cuisine. Pour la levée du corps de Tony Mancuso."

Inutile d’en rajouter, je serais curieuse de connaître celles et ceux qui ne sont pas tombés dans la marmitte Plum ! Allez donc voir ce qu’en pensent Papillon, Yueyin, Tamara, Chimère, Stéphanie, Caro[line], Emeraude, Bon Sens, Karine et sérialecteur !...
* Nan, je vais pas dénoncer mais merci ! ;))