malavitaTonino Benacquista
Gallimard, 2004

Cholong-sur-Avre (Normandie), 7 000 âmes, son église, sa mairie, sa superette, son lycée-collège, son lotissement et la rue des Favorites. Les blake viennent d’y emménager. Une famille des plus "normale" : le père, la mère, la fille, le fils et un chien. Pas de quoi ameuter le voisinage, d’autant que tout ce petit monde, à quelques détails près, est très propret. Ben oui, mais… L’envers du décor est largement aux antipodes de ce qu’ils veulent bien montrer.  Pour des gens honnêtes, ils sont super bien gardés… mais je ne vais pas dévoiler le secret…

Sachez tout de même que déménager pour leur survie, femme et enfants en ont plus qu’assez et que les relations à l’intérieur sont un peu électriques. Penché sur une vieille machine à écrire, papa va se lancer à corps perdu dans son autobiographie, passé et présent se télescopant… le passé finissant par ressurgir évidemment !

Un bon cru ce Benaquista ! Un style fluide, des personnages décrits avec finesse, dans des chapitres courts qui présentent tout ce petit monde en alternance, leur donnant de plus en plus d’épaisseur. Le tout étant bourré d’humour !

Des avis semblables chez chtitanne et Camille.

Un avis plus mitigé chez Lo