15 avril 2008

La vie en lunettes roses

La_vie_en_lunettesLaurie Colwin
Autrement, 2003

Des lunettes roses, une poignée de carambars chipés illico par un petit baratineur toujours aux aguets quand une lettre rebondie arrive. Ok, c’était écrit que c’était pour lui… De mon côté, je me suis plongée dans ces deux nouvelles de Laurie Colwin avec autant de gourmandise car par extraordinaire, je ne les avais pas lues. Quand Fashion me les a proposées, j’ai répondu avec un grand OUI enthousiaste car Colwin, j’adore !
Dans la vie en lunettes roses, elle nous embarque au sein de la communauté universitaire pour suivre Ann dans sa quête "herboristique".Défoncée 24/24, elle est aussi très accro à son prof de mari. "Thorne m’emmena vivre à la campagne. Il avait été nommé dans un institut universitaire exclusivement masculin où, à mon sens, ne devait circuler aucune drogue. Qu’il pût m’entraîner dans un tel lieu était symptomatique de l’état de dépendance amoureuse dans lequel il m’avait mise". Pourtant, la campagne recèle des trésors que l’on ne soupçonne pas… il suffit de chercher un peu… On suit alors Ann dont le seul talent est de planer et qui redevient une ménagère (loin d’être exemplaire) tous les soirs auprès de Thorne qui ne s’aperçoit de rien… L’amour rend-il réellement aveugle ?
Tout comme ce Philip Hartman dans la nouvelle une fille dangereuse, qui va entretenir une liaison pour le moins singulière avec l’étrange Lilly. "Blonde, de taille moyenne, elle pouvait avoir entre vingt et trente ans. Son visage ne livrait rien ; elle était vacante, mais non passive. Elle avait un œil vert et un œil bleu. Cette disparité lui donnait la profondeur qui caractérise le visage des statues – sauf que celles-ci n’ont pas d’yeux… Sa présence était presque neutre, ses vêtements étaient neutres… On est devenus amants, si ce terme est approprié, puis elle est partie sans un mot, sans laisser un seul cheveu sur l’oreiller, le moindre mégot…rien."

Une bonne dose d’herbe, des femmes dont les hommes pensent qu’elles sont candides ou folles, des hommes menés par le bout du nez par les femmes, un grand souffle de liberté, le tout dans une ambiance universitaire bien pensante mais finalement complètement farfelue : Plongez dans ces deux nouvelles avec ou sans lunettes roses, c’est un vrai petit régal pour les inconditionnelles de Laurie Colwin !
Fashion a tellement peu de place dans sa bibliothèque qu’elle vous propose cette petite virée en lunettes roses ! manifestez-vous !
Quelle coïncidence ! Uncoindeblog en parle ici !

Posté par valdebaz à 21:43 - - Commentaires [21] - Permalien [#]


Commentaires sur La vie en lunettes roses

    Je n'ai jamais lu Colwin... je ne sais pas si je commencerai pas des nouvelles, étant donné que ce genre de m'attire pas particulièrement au départ mais ce que tu en dis me tente bien.

    Posté par Karine, 16 avril 2008 à 03:53 | | Répondre
  • Je note forcément, je lis Laurie Colwin dès qu'un livre sort en poche, jusqu'à présent je n'ai jamais été déçue.

    Posté par Françoise, 16 avril 2008 à 07:40 | | Répondre
  • Moi quand ça parle de drogue ...non bof ! Bises Val. Et tu me vois avec des lunettes roses ??!!! Oui je sais elle est nulle !

    Posté par BelleSahi, 16 avril 2008 à 08:45 | | Répondre
  • Pour une fois, je ne suis pas tentée de m'inscrire...les nouvelles bof...par contre les carambars ça oui!!!!

    Posté par Anne, 16 avril 2008 à 09:03 | | Répondre
  • super! encore un auteur que je ne connais pas!
    cependant, je ne suis pas toujours fan des nouvelles, as tu un autre livre d'elle à conseiller?

    Posté par sarah, 16 avril 2008 à 10:01 | | Répondre
  • Nous avons fait notre billet sur Laurie Colwin en parallèle. Quelle synchro ! - sans concertation -
    Moi je n'avais pas de carambars lol

    Posté par uncoindeblog, 16 avril 2008 à 11:48 | | Répondre
  • Liz éditions vient de m'envoyer un de ses livres, le titre... la pink attitude !
    Dois je me sentir harcelé !

    Je note le titre, mais je préfère le noir des polars

    Posté par Michel, 16 avril 2008 à 20:20 | | Répondre
  • Karine, effectivement, pour découvrir Colwin, pioche dans ses romans que j'ai tout de même préférés. Alors, à toi et à Sarah, je proposerais "Frank et Billy", "une vie merveilleuse".
    Françoise, tu es donc une connaisseuse ! le problème, c'est que sa biblio n'est pas très longue !
    Belle, il y a tout de même un côté léger et farfelu ! alors tente un roman !
    Anne, une autre fois alors ! mais tu sais, les carambars, je n'y ai même pas eu droit !
    Uncoindeblog, drôle de coïncidence ! tu m'as fait rire avec ton histoire de doudou ! assez surréaliste tout ça !
    ah ah ! j'me marre Michel ! alors ? nous allons bientôt savoir si tu as la pink attitude !

    Posté par valdebaz, 16 avril 2008 à 23:36 | | Répondre
  • Ravie de voir que les carambars ont trouvé preneur (pff, je n'en doutais pas ))!

    Posté par fashion victim, 17 avril 2008 à 09:20 | | Répondre
  • Je note les titres que tu indiques car une nouvelle, c'est juste une mise en bouche... Merci.

    Posté par uncoindeblog, 17 avril 2008 à 09:57 | | Répondre
  • Les lunettes roses sont au moins licites et en vente libre... quant à l'effet, faut voir !

    Posté par moustafette, 17 avril 2008 à 11:27 | | Répondre
  • Moi, les nouvelles, j'aime bien, ça me plait !
    J'ai mis un lien de chez moi vers chez toi pour revenir souvent.

    Posté par liliba, 17 avril 2008 à 19:48 | | Répondre
  • tu penses Fashion ! il faut veiller à ses affaires quand le facteur déboule ! c'est qui, c'est quoi ??? Ah ces gosses ! )
    Uncoindeblog, je pense que tu auras une autre vision des écrits de Colwin avec ses romans que j'ai préférés !
    Mous, effet assuré dans le jardin !
    Merci pour le lien Liliba ! ce petit recueil ne contient que 2 nouvelles mais tu pourras en trouver d'autres de cette auteure !

    Posté par valdebaz, 17 avril 2008 à 21:25 | | Répondre
  • Ah bah moi je veux bien lire Colwin, je ne connais pas encore l'auteur et ton billet est très tentant

    Posté par yueyin, 18 avril 2008 à 08:39 | | Répondre
  • Coucou Val!
    J'ai déjà essayé de lire un roman de Colwin mais j'ai abandonné, je n'ai pas accroché à cause du style.
    Mais je testerais bien les nouvelles...

    Les carambars, je suis preneuse aussi (surtout ceux aux fruits! )

    Posté par Finette, 18 avril 2008 à 19:55 | | Répondre
  • Pas de problème Yueyin, je te l'envoie !
    Finette, tu seras la "deuze" alors ! Gourmande va ! ;p

    Posté par valdebaz, 18 avril 2008 à 21:44 | | Répondre
  • Un auteur que je ne conais pas du tout. Ca a l'air original. A lire au second degré non ?

    Posté par Frédérique, 19 avril 2008 à 14:07 | | Répondre
  • Une bise en passant !

    Posté par BelleSahi, 20 avril 2008 à 14:38 | | Répondre
  • J'avais commencé Une épouse parfaite, sans le finir. Mais je ne désespère pas! bon dimanche

    Posté par choupynette, 20 avril 2008 à 16:28 | | Répondre
  • Carambar et malabar et lunettes roses, c'est beau la vie Bonne semaine, Val.

    Posté par anjelica, 20 avril 2008 à 17:35 | | Répondre
  • Frédérique, à découvrir alors ! même s'il y a du pour et du contre ! n'est-ce pas Choupynette ! je l'avais bien aimée cette femme parfaite ! )
    Oui Anjelica et ...les pieds sur terre ! )
    Bises à toi Belle !

    Posté par axou, 20 avril 2008 à 21:53 | | Répondre
Nouveau commentaire