14 février 2009

Le costume

Franz BarteltGallimard, 1999 Micheline Bénaise est veuve. Sans crier gare, un mal foudroyant a emporté son José. Depuis, elle se démène, se déchaîne dans son pavillon à traquer le moindre grain de poussière, lave, repasse 1, 2, 3 fois le linge, jour et nuit, mais surtout, elle a fait place nette. Rien n’a survécu au mort. Tout est parti en fumée jusqu’au dernier slip – ou presque. Un ticket du teinturier va quelque peu changer le cours de sa vie. En récupérant le merveilleux costume en "touide" so british de José, son... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 20:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

04 février 2009

Lune captive dans un œil mort

Pascal GarnierZulma, 2009 Je persiste, lis et en fais profiter autour de moi parce qu’il a un talent fou pour croquer ses contemporains  Pascal Garnier et surtout parce qu’il reste un peu trop dans l’ombre. Je désespère dans les travées des 2 médiathèques où je suis inscrite. GARN : 2 livres dans l’une, 3 dans l’autre. Un petit mot dans le cahier des suggestions s’impose. Non mais !Bon, revenons à ce dernier petit opus sur lequel je me suis précipitée sur les conseils avisés d’une autre fana qui m'a invitée à "sauter... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 20:19 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
01 février 2009

Comment va la douleur ?

Pascal GarnierLe livre de poche, 2007 Encore une rencontre hasardeuse à laquelle nous convie Pascal Garnier dans cet opus.On échoue ici à Vals-les-Bains avec ses thermes, ses curistes, le Grand Hôtel de Lyon, sa rue principale, son casino et … Jean Ferrat. C’est là que va débarquer Simon, grand, sec, austère. Il a dépassé la soixantaine et compte bien prendre sa retraite après une vie mouvementée à travers le monde. Il est maintenant « exterminateur de nuisibles » comme il se présente. Il est plutôt tueur à gage sur les bords… Il... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
05 janvier 2009

Malavita encore

Tonino BenacquistaGallimard, 2008 J’ai mis du temps à mettre la main sur ce livre et je n’ai pas perdu une seconde pour l’extirper du rayonnage de la bibli. C’est avec  une joie non dissimulée que j’allais retrouver la famille Wayne échouée à Mazenc depuis leur épisode normand. Fred, le papa, mafieux repenti est toujours sous bonne escorte du FBI. La silhouette de Peter Bowles n’est jamais très loin dès fois qu’il lui viendrait des idées un peu trop farfelues. Il se tient peinard le Fred. Ecrivaillon, il a déjà deux titres à... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 18:56 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
20 novembre 2008

Les romans n'intéressent pas les voleurs

Alain Rémond Stock, 2007 Un grand merci à la petite main "innocente" à la bibliothèque pour avoir mis en évidence "les romans n’intéressent pas les romans" : il n’est pas resté longtemps sur son étagère et c’est avec un réel plaisir que je viens de découvrir Alain Rémond. Jérôme Aramont s’ennuie ferme aux éditions Hurtebise à réécrire les textes médiocres d’un "auteur" qui fait la renommée et le succès commercial des dites éditions. Heureusement qu’il y a Chloé  (sa chérie),... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 13:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
16 novembre 2008

Seule Venise

Claudie GallayEditions du Rouergue, 2004 Critique "express" dans la série "je rattrape mon retard" Venise, tel un écrin. On s'y laisse prendre. On se coule dans une ambiance d'un autre temps entre la pension de Luigi nichée au fond d'un grand jardin, une grotte-librairie, un café Place San Marco, les ponts et les venelles.Magie des lieux où l'air sent la vieille pierre mouillée. C'est gris, c'est vert. C'est Venise en hiver.C'est là que l'héroïne va se ressourcer. Elle y a trouvé sa tanière pour oublier.... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 14:02 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

01 novembre 2008

La mécanique du monde

Bernard FoglinoBuchet-Chastel, 2008Critique "express" dans la série "je rattrape mon retard" Nicolas Angtrom est le meilleur de sa catégorie. Poids lourd invaincu en matière de maintenance de photocopieurs jusqu’au jour où il va descendre de sa première marche et amorcer une descente aux enfers. "Je n’avais plus de travail, je n’étais plus rien".C’est le grain de sable qui va venir gripper la belle mécanique, faire ressurgir les fantômes du passé et plonger Nicolas dans une réalité d’apocalypse,... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 13:24 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
29 octobre 2008

Parenthèse

Pascal GarnierPlon, 2004 Elles étaient trois, liées par leur jeunesse. Arlette, Ginette et Lucienne. La guerre, l’occupation : elles ont chacune réagi à leur façon entre fricotage et résistance mais à la libération, le même sort les attendait. Tondues. Elles vont se retrouver 50 ans plus tard, le temps d’une parenthèse durant laquelle le passé enfoui au fond d’elles-mêmes va rejaillir. Des flash-back furtifs que Garnier distille par petites touches. Il livre l’essentiel tel quel sans s’appesantir, sans pathos. Il va zoomer en... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 08:40 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
27 octobre 2008

Le fiancé de la lune

Eric GenetetEditions Héloïse d’Ormesson, 2008 J’étais d’accord pour jouer le jeu quand  Suzanne (que je remercie !) de "chez les filles" m’a proposé "le fiancé de la lune". Je vous avoue que je suis bien perplexe et très embêtée pour vous en parler d’autant que vous devez vous dire "encore !" Tout d’abord, une petite présentation de l’éditeur : "Toujours entre deux hôtels, entre deux filles, entre deux missions, à quarante ans Arno Reyes est libre, sans attaches. Il voyage et vit léger,... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 12:40 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 septembre 2008

Nous vieillirons ensemble

Camille de Perettistock, 2008 Un dimanche aux bégonias, maison de retraite plutôt chic en région parisienne. On y est habitué aux appellations fleuries, je trouve pourtant celle-ci funeste, les bégonias ne faisant jamais long feu entre mes mains et pourrissant très vite. Cela m’a donné d’emblée un a priori négatif et sonnait plutôt "mouroir".Quelle méprise ! On investit un établissement plutôt propret tenu rigoureusement par son directeur, philatéliste à ses heures.Entre la séance bigoudis sous les mains expertes d’Elton,... [Lire la suite]
Posté par valdebaz à 23:04 - - Commentaires [18] - Permalien [#]